Wimbledon : Djokovic et Alcaraz s’en sortent, Hurkacz sort d’entrée

Première journée, premier tour, ce mardi 27 juin marquait le retour du troisième Grand Chelem de l’année. Sous le soleil et la pluie londonienne, des qualifications dans la douleur, des éliminations surprises et des renversements de vapeur. Ça commence fort.

L’un des grands outsiders déjà éliminé

C’est la première grosse surprise de ce Wimbledon. Vainqueur du tournoi de Halle, le polonais Hubert Hurkacz prend déjà la porte après sa défaite en cinq manches face à l’espagnol Alejandro Davidovich-Fokina (6-7, 4-6, 7-5, 6-2, 6-7). Malgré l’interruption pluviale durant le 3e set et du mieux suite à celle-ci, Hubi a payé cher son début de partie et un niveau de jeu très loin de ses standards sur gazon. Demi-finaliste l’an passé, avec une victoire face à Roger Federer notamment, il chute dès le premier tour cette année face à un Davidovich-Fokina une nouvelle fois héroïque. L’espagnol défiera le tchèque Jiri Vesely au 2e tour.

Triple tenant du titre et désormais N°3 mondial, Novak Djokovic a ouvert le bal du Centre Court. Dans l’optique de conserver sa couronne et donc décrocher un 21ème Grand Chelem, il devait se débarrasser pour ce premier tour du coréen de 24 ans et 81ème à l’ATP, Kwon Soon-Woo. Chose faite en 2h et 27 min pour Novak, et non sans mal puisqu’il a perdu un set dans la bataille, la faute à un Kwon accrocheur et solide en fond de court, notamment. Au total, 31 coups gagnants délivrés par les deux joueurs et moins de fautes directes pour le coréen (26 contre 29), mais au final c’est bien le serbe qui s’en sort (6-3, 3-6, 6-3, 6-4). Prochain adversaire : l’australien Thanasi Kokkinakis, tombeur du polonais Kamil Majchrzak (7-6, 6-2, 7-5). Pour rappel, le serbe ne pourra pas défendre ses points en raison des mesures prises par les organisateurs du tournoi et perdra encore des places au classement ATP à l’issue du tournoi.

Raducanu évite le piège

Côté dames, Emma Raducanu passe le 1er tour en deux manches (6-4, 6-4) face à la belge Alison Van Uytvanck, 46ème au classement mondial. Une victoire acquise dans la douleur sous la rosée du Central, mais qui aura de quoi rassurer la britannique de 19 ans, tête de série n°10 cette année à Wimbledon, un an après sa folle première participation, lorsqu’elle n’était que 338ème mondiale. Face à la belge, dont Raducanu a rappelé les bons résultats sur gazon (sacrée à Gaiba et Surbiton), la native de Toronto arrivait avec peu de certitudes. Elle restait sur un abandon à Nottingham, dû à des douleurs thoraciques, et depuis sa consécration à l’US Open 2021, peine à retrouver son meilleur niveau, en témoigne ses récentes déconvenues à l’Open d’Australie et Roland-Garros (élimination au 2e tour). Mais après avoir accéléré quand il le fallait, et grâce au soutien du public, elle s’est qualifiée en 1h42 et sera de nouveau au 2e tour de Wimbledon. Elle affrontera la française Caroline Garcia, fraîchement vainqueur du WTA 250 de Bad Homburg. 

Alcaraz échappe à Struff

Au 2e tour de Roland-Garros, Carlos Alcaraz avait frôlé l’élimination face à son compatriote Ramos-Vinolas, en sauvant des balles de match pour, au final, une victoire en cinq sets. En terres londoniennes, c’est dès le premier tour qu’un écueil s’est tenu sur la route de l’espagnol de 19 ans. Pas de balles de match à sauver mais cinq manches serrées et difficiles à négocier, tant Jan-Lennard Struff lui a mené la vie dure. Impérial sur ses jeux de service et costaud à la volée, le 155e mondial s’est mis à son meilleur niveau et, sur gazon, il a de quoi en effrayer plus d’un. Carlito en a fait les frais en perdant le premier et le troisième set. Derrière la plupart du temps au tableau d’affichage, la tête de série n°5 est parvenu à renverser l’allemand d’1m 93 avec une hausse de régime, une avalanche d’aces et surtout des coups droits foudroyants à des moments clés. Score final : 4-6, 7-5, 4-6, 7-6, 6-4 et 4h11 de match. Pour le 2e tour, Carlos Alcaraz sera opposé au néerlendais vainqueur de Fognini, Tallon Griekspoor.

Murray passe aussi

Autre moment fort, la victoire d’Andy Murray sur l’australien James Duckworth, en clôture sur le Centre Court. Devant son public et comme à son habitude, le britannique a fait preuve d’abnégation pour s’offrir une grande dose de bonheur, dans la douleur. A noter que, comme Murray, Duckworth s’est fait opérer d’une hanche récemment. Qualifié pour le 2e tour grâce à cette victoire en quatre sets (4-6, 6-3, 6-2, 6-4), le natif de Glasgow retrouvera le géant américain John Isner.

A suivre avec attention dans cette première partie de tableau, la surprise néerlandaise Tim Van Rijthoven, vainqueur de l’ATP 250 à Den Bosch avec, entre autres, des victoires sur Félix Auger-Aliassime et Daniil Medvedev en finale. Il a gagné son premier tour face à l’argentin Delbonis (7-6, 6-1, 6-2), tout comme l’atypique allemand Oscar Otte, qui poursuit sa bonne saison sur herbe, sans faire de bruit. La tête de série n°32 a corrigé son compatriote Peter Gojowczyk (6-1, 6-2, 6-1).

Cilic out

Aujourd’hui, Marin Cilic ne défendra pas ses chances dans le tournoi. Testé positif au Covid, le croate a dû se retirer et cela laissera probablement plus de place à Rafael Nadal dans cette seconde partie de tableau. Avec des projections, les deux hommes auraient pu s’affronter en 1/8 de finale. Le récent demi-finaliste de Roland-Garros est remplacé par Nuno Borges.

Recommend0 recommendationsPublished in Culture, Lifestyle
5
0 0 votes
Article Rating
Subscribe
Notify of

Related Posts

August 3, 2022
The design inspiration comes from the carmaker’s speed machines.
July 24, 2022
The Italian Lorenzo Musetti could spread out on the German clay court after his victory in three set
July 24, 2022
L'Italien Lorenzo Musetti a pu s'étaler sur la terre battue Allemande après sa victoire en trois s