Berrettini forfait, le tableau se dégage pour Nadal

Plusieurs événements ont marqué cette deuxième journée de Wimbledon. Le forfait de Matteo Berrettini, la défaite de Félix Auger-Aliassime ou encore une victoire difficile pour Nadal qui voit sa route se déblayer. Côté dames, les principales têtes de série ont assuré, avec une Iga Swiatek encore intouchable.

Comme Cilic, Berrettini est contraint de se retirer

C’était la première bombe de la journée. L’italien qui était tête de série n°8 pour le tournoi a annoncé ce matin via ses réseaux sociaux qu’il devait déclarer forfait pour Wimbledon après un test positif à la Covid-19. Celui qui avait parfaitement lancé sa saison sur herbe en conservant sa couronne à l’ATP 500 du Queen’s voit donc ses espoirs de remporter le graal sur gazon être brisés, et subit le même sort que Marin Cilic. Le croate avait informé de son forfait hier après son test. Deux candidats sérieux au titre qui s’effacent, une véritable aubaine pour les autres joueurs. Et si les deux hommes auraient pu rencontrer Nadal en 1/8e (Cilic) ou en demi-finale (Berrettini), ils l’ont en réalité déjà fait à l’entraînement avec la présence aussi de Novak Djokovic. Quelle suite pour Rafa et Novak ? A voir dans les prochains jours si le virus leur coupe à eux aussi leurs espoirs de titre. Une chose est sûre, c’est qu’aujourd’hui, Nadal a défendu son terrain sur le Central.

Match difficile et qualification pour Nadal

Pour son entrée en lice, l’espagnol avait affaire sur le Centre Court avec l’argentin 41e mondial Francisco Cerundolo. Le taureau a empoché les deux premiers sets 6-4 et 6-3, avant de concéder la troisième manche 3-6. Il s’est ensuite retrouvé malmené dans la manche suivante avec un Cerundolo faisant mal en fond de court. Bousculé, l’espagnol perd sa mise en jeu et l’argentin a même plusieurs balles de double break pour mener 4 jeux à 1, ce qu’il ne parviendra pas à faire. Cerundolo baisse en régime, Nadal retrouve des couleurs et l’opportunité d’emmener le taureau dans un ultime set s’envole : 6-4 Nadal pour une victoire finale en quatre manches, 3 heures et 36 minutes.

Immense exploit de Cressy qui sort Auger-Aliassime

Le franco-américain Maxime Cressy, grand adepte du service-volée, a créé la sensation de la journée sur le court. le 45e mondial a éliminé le canadien Félix Auger-Aliassime en quatre sets (6-7, 6-4, 7-6, 7-6). La tête de série n°6 a donc remporté la première manche avant de perdre les trois suivantes sans réussir le moindre break. Grosse désillusion pour celui qui s’était arrêté en quarts de finale l’an passé. La faute à un Maxime Cressy excellent au service ainsi qu’au filet. Il affrontera son compatriote Jack Sock au prochain tour.

Pour le reste des principales têtes de série, qualifications sans forcer pour Taylor Fritz (tête de série n°11) face au prodige italien Lorenzo Musetti (6-4, 6-4, 6-3), Roberto Bautista-Agut (n°17) face au hongrois Attila Balazs (6-1, 6-0, 6-3) ou encore pour Diego Schwartzman (n°12) face à l’américain Stefan Kozlov (6-3, 6-2, 6-2). Qualifications aussi, mais non sans mal, de Tsitsipas face à Ritschard (7-6, 6-3, 5-7, 6-4), de Shapovalov face à Rinderknech avec une victoire en cinq sets. Non-tête de série, Nick Kyrgios s’en sort aussi en cinq manches, face au local Paul Jubb.

Swiatek toujours en mode patronne

Victorieuse à Roland-Garros et invaincue depuis 35 matchs, la polonaise Iga Swiatek a dépassé le record de Venus Williams en portant son total à 36 avec sa victoire au premier tour de Wimbledon. Elle s’est débarrassée de la croate Jana Flett en 1 heure et 15 minutes de jeu (6-0, 6-3). Mais qui peut arrêter la patronne ?

Bien que la polonaise n°1 mondiale soit sur une autre planète et qu’il semble peu évident de la concurrencer, ses poursuivantes au classement WTA ont fait le job durant ce premier tour, et sans traîner. Après la qualification facile d’Anett Kontaveit (tête de série n°2) et d’Ons Jabeur (tête de série n°3) en première journée, l’espagnole Paula Badosa (4e) et la grecque Maria Sakkari (5e) ont été expéditives : victoire 6-2, 6-1 en seulement 57 minutes pour la première, et 6-1, 6-4 en 1h14 pour la seconde. Qualifications également, entre autres, de Jelena Ostapenko, Barbora Krejcikova et même Amanda Anisimova, en deux sets, et de Coco Gauff, dans la douleur, en trois sets.

La reine Serena battue d’entrée par la française Harmony Tan

Après 3 heures et 14 minutes de combat, Serena Williams a fini par s’incliner pour son grand retour à Wimbledon. L’américaine de 40 ans a été vaincue dès le premier tour par Harmony Tan en trois sets (5-7, 6-1, 6-7). Sa puissance, sa technique ainsi que sa force mentale n’auront pas suffi pour battre la française 115e mondiale. Grâce, entre autres, à sa fraîcheur physique, cette dernière s’offre un succès de taille et affrontera l’espagnole 45e mondiale, Sara Sorribes Tormo.

Recommend0 recommendationsPublished in Culture, Lifestyle
2
0 0 votes
Article Rating
Subscribe
Notify of

Related Posts

August 3, 2022
The design inspiration comes from the carmaker’s speed machines.
July 24, 2022
The Italian Lorenzo Musetti could spread out on the German clay court after his victory in three set
July 24, 2022
L'Italien Lorenzo Musetti a pu s'étaler sur la terre battue Allemande après sa victoire en trois s