Citroën réhabilite le Berlingo thermique au Royaume-Uni, bientôt en France aussi ?

Les versions essence reviendront à l’occasion du restylage

2 627 exemplaires écoulés en France en 2022. Ces chiffres de vente ne sont pas ceux d’une petite sportive ou d’une grosse berline de luxe mais bien ceux du Citroën Berlingo ! Coqueluche des familles dans une vie antérieure, le français ne séduit plus grand monde aujourd’hui. Et pour cause, le groupe Stellantis a tout simplement supprimé les moteurs thermiques de ses ludospaces début 2022. Face à la demande des clients, Citroën a remis le Berlingo thermique sur les rails au Royaume-Uni.

Les Britanniques auront à nouveau le choix entre le 1.2 PureTech 110 et le 1.5 BlueHDi 100, tous deux associés à une boîte manuelle à six rapports. Pour bénéficier de la transmission automatique à huit rapports, il faudra nécessairement composer avec le 1.5 BlueHDi 130. Avec sa batterie de 50 kWh et son électromoteur de 136 ch tiré de la Peugeot e-208, le ë-Berlingo reste bien évidemment au catalogue.

Un champ libre laissé à la concurrence

Cette politique du tout électrique a largement profité au Renault Kangoo et au Toyota Proace City Verso qui ont alors eu un boulevard devant eux. Citroën sera-t-il tenté de faire de même en France ? A 36 750 €, le ë-Berlingo démarre effectivement haut, surtout si on le compare à un Renault Kangoo débutant à 25 900 €. Rapatrier les moteurs thermiques pour abaisser le prix de départ apparaît de prime abord comme une solution pertinente. 

Le problème, c’est que le Berlingo de troisième génération court sur ses cinq ans de commercialisation. Le restylage approche et il serait incongru de procéder dans l’immédiat à un coûteux remaniement de la gamme. Aussi, la décision mettrait en péril la stratégie du groupe puisqu’il n’y aurait aucune raison que les Peugeot Rifter et Opel Combo Life restent privés de leurs moteurs thermiques.

On prévoit ainsi un brin d’hybridation sous le capot du Berlingo avec le 1.2 PureTech 136 Hybrid 48 V associé à une nouvelle boîte automatique. Le ë-Berlingo recevra pour sa part un électromoteur porté à 156 ch et accompagné d’une batterie de 52 kWh. Changement d’ambiance côté diesel où le BlueHDi fera ses adieux. Tous ces ajustements interviendront lors du restylage prévu en fin d’année. Reconquérir le cœur des clients, ce n’est pas pour tout de suite. Comme ses camarades d’infortune, le Citroën Berlingo attendra, donc. 

Recommend0 recommendationsPublished in News
3
0 0 votes
Article Rating
Subscribe
Notify of

Related Posts

May 18, 2024

Bentley Emirates uses the power of the visual metaphor to showcase the Bentayga EWB Mulliner SUV

May 17, 2024

Six examples with electrified propulsion and 3/4th the proportions, but all of the original racer

May 16, 2024

It’s been only a few days since Bentley confirmed Continue reading...