Le Ford Ranger Raptor se remet au diesel

Outre des consommations naturellement en baisse par rapport à l’essence, c’est surtout le couple de 500 Nm qui ravira les clients les plus exigeants

Depuis son lancement il y a un an, le Ford Ranger Raptor ne s’abreuvait qu’à l’essence. Si son onctueux V6 biturbo de 288 ch a largement de quoi pousser à la gaudriole en hors-piste, il se montre bien moins à l’aise lorsqu’il s’agit de tracter sur la distance. Avec 210 ch et surtout 500 Nm de couple, le nouveau 2.0 EcoBlue qui viendra se loger sous le capot du pick-up sportif se pose en remède miracle.

Ce diesel rejoindra la gamme européenne du Ranger Raptor dans les prochains mois. Comme son frère carburant au sans-plomb, le 2.0 EcoBlue a recours à deux turbos pour booster ses performances. Et comme le modèle essence, il s’appuie sur une boîte automatique à dix rapports associée à une transmission intégrale permanente intelligente. Le diesel conserve également le différentiel autobloquant sur l’essieu arrière ainsi que les sept modes de conduite.

Toujours pas de malus pour le Ranger Raptor

Contre toute attente, la capacité de remorquage de l’EcoBlue ne diffère pas de celle de l’EcoBoost et reste fixée à 2,5 tonnes. Comme dit précédemment, l’intérêt du diesel réside dans son couple considérable permettant de tracter confortablement sans faire exploser les consommations. En Allemagne, le Ford Ranger Raptor diesel s’affichera à 74 197 €. Les tarifs devraient être semblables en France, surtout que le pick-up échappera au malus puisqu’il est homologué en tant qu’utilitaire à châssis cabine.

Recommend0 recommendationsPublished in News
4
0 0 votes
Article Rating
Subscribe
Notify of

Related Posts

May 18, 2024

Bentley Emirates uses the power of the visual metaphor to showcase the Bentayga EWB Mulliner SUV

May 17, 2024

Six examples with electrified propulsion and 3/4th the proportions, but all of the original racer

May 16, 2024

It’s been only a few days since Bentley confirmed Continue reading...