Hyundai : la mini citadine i10 passe par la case restylage

La coréenne profite d’un style retouché et d’un équipement enrichi

Hyundai persiste et signe. Alors que la majorité des constructeurs ont déserté le segment A aujourd’hui en perte de vitesse, la marque coréenne a confirmé que l’i10 ne disparaîtra pas. Son restylage lui permettra de bénéficier d’un coup de jeune bienvenu afin de poursuivre sereinement sa carrière. La descendance est déjà garantie : en 2026, elle passera la main à une quatrième génération.

Les changements esthétiques sont plus que modérés. Dans la calandre, on remarque des feux de jour au dessin revu en forme de nids d’abeille. A l’arrière, la signature lumineuse diffère également en adoptant un éclairage à LED. Côté personnalisation, la plus petite des Hyundai offre davantage de possibilités avec un nouveau jeu de jantes de 15 pouces accompagné de deux teintes inédites (un gris nacré et un bleu opalescent).

A bord, l’i10 propose aussi en option un pack recouvrant les sièges en tartan de lignes violettes, couleur que l’on retrouve pareillement au niveau des surpiqûres et des contours des buses de ventilation. Un éclairage d’ambiance bleu rehausse l’ambiance de nuit. Au chapitre connectivité, la citadine met les petits plats dans les grands en intégrant en série une instrumentation numérique de 4,2 pouces – une première dans la catégorie – accompagnée de prises USB-C aux places avant.

L’écran tactile de 8 pouces reste identique à celui du modèle actuel, avec la connectivité Apple CarPlay – sans fil – et Android Auto. Les aides à la conduite se voient renforcées, avec l’arrivée du freinage automatique d’urgence détectant désormais les cyclistes. Notons aussi la présence de l’aide au maintien dans la voie ainsi que le rappel de présence de passager arrière détectant si une porte a été ouverte pendant un trajet. Pour ceux voulant donner plus de piquant à leur i10, la version N Line est reconduite avec un kit carrosserie spécifique, des jantes de 16 pouces et des touches de couleur rouge à bord.

Statu quo sous le capot où l’on retrouve trois moteurs essence : un 1.0 l de 67 ch, un 1.2 l avec 84 ch ainsi qu’un 1.0 turbocompressé développant 100 ch. L’i10 impose en série une boîte manuelle à cinq rapports. Une transmission automatique sera proposée sur la version de 67 ch. La Hyundai i10 restylée entrera en production en avril avant d’arriver dans les concessions au deuxième semestre 2023.

Recommend0 recommendationsPublished in News
4
0 0 votes
Article Rating
Subscribe
Notify of

Related Posts

February 23, 2024

Stellantis' Ram Trucks had a great 2023 in the Middle East. Compared to 20

February 22, 2024

Mr Mujeeb Rehman has become the proud owner of the first Continue reading...

February 21, 2024
Author:

It gets a long-tail body and an all-access pass to Pagani’s Arte in Pista race program